La tolérance

Coucou petit brocolis

Qu’est-ce que la tolérance ?

La définition d’après le dictionnaire est : Attitude de quelqu’un qui admet chez les autres des manières de penser et de vivre différentes des siennes propres.

Quand commence la tolérance et à quel moment la morale joue-t’elle un rôle ?

60 milliards d’animaux terrestres tués chaque année, devons nous vraiment accepter ça au nom de la tolérance ? La tolérance ne peut pas être juste s’il n’y a aucune morale. Je suis tolérante envers ceux qui ont des styles de vies différents aux miens, des opinions, des préférences, des goûts… Mais à aucun moment je ne peux être tolérante si ça implique la mort d’un être sentient (être vivant doté de la capacité de ressentir la douleur, le bonheur… un éventail de sentiments).

Je suis donc intolérante ?

Je n’irais quand même pas jusque là… Pour moi, la tolérance s’arrête quand la vie d’un être vivant est en jeu. Tout le monde peut comprendre ça quand il s’agit de l’Homme mais pas quand il s’agit des animaux. C’est pourtant simple, si une personne fait le choix de tuer une personne pour assouvir une pulsion, tu comprends bien que cette personne est mauvaise, et que la tolérance ne s’applique plus. Au contraire, on fera tout pour qu’il ne recommence pas.

Alors que tuer des animaux pour un plaisir gustatif… oui, j’ai bien dit plaisir gustatif et non pour se nourrir. Car aujourd’hui, on sait que nous ne sommes plus en survie et que nous avons le choix de notre alimentation. Nous n’avons plus besoin de manger des animaux pour vivre en bonne santé. Alors pourquoi ici la notion de tolérance devrait s’appliquer ?

Attention, ne me fait pas dire ce que je n’ai pas dit ! Manger des animaux ce n’est pas pareil que tuer une personne on est bien d’accord, c’est juste pour illustrer mes propos.

Quand j’invite des personnes à manger chez moi, il arrive souvent que l’on me fasse la remarque : « toi tu n’es pas sympa, tu ne d’adaptes pas en nous proposant de la viande, du coup quand tu viendras manger chez moi je ferais moi aussi aucun effort ».

Que répondre fasse à ça ? Alors déjà, il ne s’agit pas ici de faire un effort, ne pas manger des animaux, n’est pas un choix de goût mais d’éthique. Il ne serait donc pas éthique que j’achète des animaux morts alors que je sais ce que ça implique et que je me bats contre ça justement.

Beaucoup de personnes pensent que je n’aime pas la viande et que donc c’est super facile pour moi. Et non, même si j’avoue n’avoir jamais pris un grand plaisir à manger de la viande rouge, j’étais une grosse consommatrice de poulets, j’adore ça. Oui, oui, j’adore toujours ça, mais il arrive un moment dans notre vie, où l’on réalise que nos choix ont des conséquences et quand ça arrive, c’est un vrai choc.

Lors de discussions, mon véganisme revient assez régulièrement, il m’arrive de discuter avec des personnes qui consomment peu de viandes et qui disent faire très attention à la provenance de leurs produits.

Il me semble l’avoir déjà dit mais, en ce qui me concerne, j’ai une position abolitionniste, c’est à dire que je suis pour l’arrêt total de la consommation carnée.  Ça ne justifie pas pour autant que je puisse être agressive envers ces personnes là. Au contraire, ici, j’essaie de faire preuve de tolérance même si ça va à l’encontre de mes convictions. Pourquoi ? C’est très simple, quand j’ai une personne en face de moi qui commence à faire attention à sa consommation, j’entrevois une ouverture, un désir de voir plus loin que le supermarché. Alors, oui, même si ce n’est pas parfait, je préfère l’encourager à continuer ses efforts en lui donnant des pistes de réflexions, plutôt que de la décourager en lui disant que ce qu’elle fait ne sert à rien, puisqu’elle continue malgré tout de financer des exploitations animales.

Etre végan, ne signifie pas être parfait, d’ailleurs, je ne suis pas parfaite j’en ai bien conscience. Je prône la tolérance, mais au début, j’étais tellement en colère envers moi-même de n’avoir pas su plus tôt arrêter la consommation de viande que j’en suis devenue agressive. Et cette agressivité était nourrie tous les jours avec toutes les vidéos horribles que je découvrais. Alors, si toi aussi tu as connu ou tu es en plein dans cette période, ne regarde pas que l’horreur. Nous sommes capable de faire plein de choses merveilleuses.

Il y a aussi la méditation qui m’a fait beaucoup de bien et je te la conseille vraiment. Ça fait un petit moment que je n’ai pas médité, et je sens ma patience s’éloigner de moi, c’est pourquoi je vais vite reprendre les bonnes habitudes. C’est fou l’impact que ça peut avoir sur notre bien-être.

En conclusion, la tolérance pour moi, c’est le juste équilibre entre le respect des choix d’autrui et notre propre conscience. Manquer de tolérance ne fera pas de bien à la cause ni à nous même. Alors, la tolérance, oui quand nous avons une personne de bonne fois en face de nous, sinon dans le cas contraire, l’ignorance est la meilleure réponse.

Je te dis prends bien soin de toi et des autres, pluie de bisous verts… à bientôt

LaJu Veggie

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s